La Région Nouvelle-Aquitaine et le fonds Européen d’Investissement (FEI) ont développé Alter’NA, un nouveau fonds de garantie publique. Partenaire de l’opération, le Crédit Agricole Aquitaine soutient cette initiative qui vise à accélérer la transition agricole.

Lancé en octobre dernier, Alter’NA (Alternative en Nouvelle-Aquitaine) est un fond de garantie publique de 30 millions d’euros, abondé par deux fonds européens (Feader et Juncker). « Ce nouveau dispositif vise à faciliter l’accès au crédit dans le secteur agricole et agro-alimentaire, afin d’accélérer le transition,» précise Ludovic Charbonnier Responsable Marché Agriculture Forêt et Mer au Crédit Agricole Aquitaine. Le fonds s’adresse principalement aux exploitants agricoles et aux entreprises agro-alimentaires en Nouvelle-Aquitaine. « Sont également concernés les viticulteurs engagés dans une démarche de Haute Valeur Environnementale (HVE) de niveau 2 ou 3, souligne Ludovic Charbonnier. Sur les 3 prochaines années, Alter’NA devrait permettre de générer 200 millions d’euros de prêts. »

Plus de caution personnelle ou d’hypothèque foncière
Soutien aux circuits courts et à la vente directe, production de fruits et légumes sous serre, accompagnement pour la transition des exploitations d’élevage… Autant de projets soutenus par Alter’NA, qui vient également en appui aux industries agro-alimentaires pour le développement de produits bio. Pour l’exploitant, les avantages du fonds Alter’NA sont nombreux. La garantie est gratuite, et il n’a plus besoin d’engager sa caution personnelle ou d’hypothéquer son foncier pour bénéficier d’un prêt d’investissement ou de développement. A cela s’ajoutent des conditions préférentielles sur le taux.
Les premiers résultats sont prometteurs, et le Crédit Agricole Aquitaine espère séduire près de 5.000 agriculteurs sur ces 7 caisses régionales.

Share This

Partagez cet article sur les réseaux sociaux