Que ce soit pour développer un site web, se lancer dans le e-commerce ou acquérir des logiciels, des aides financent et accompagnent les projets de transition numérique des professionnels et des petites entreprises.

Selon le Baromètre France Num 2022, 81 % des dirigeants de TPE considèrent internet et les technologies numériques comme réellement bénéfiques pour leur activité.

Reste que pour un artisan, un commerçant ou une profession libérale, développer un site internet ou se former aux outils du web représente un coût potentiellement important.

Des aides, destinées aux professionnels et dirigeants de TPE réduisent le coût de ces investissements.

 

Les aides locales au financement de projet

De nombreuses collectivités territoriales (régions, départements, communautés de communes) proposent aux petites entreprises des aides financières à la transition numérique.

C’est, par exemple, le cas en Île-de-France avec le programme TP’up Relance qui soutient les projets de développement numérique des TPE. Idem en Auvergne-Rhône-Alpes avec le programme Atouts numériques qui finance un accompagnement au montage de projet, ainsi qu’en Guadeloupe avec le Chèque TIC destiné à soutenir la compétitivité numérique des petites entreprises.

Le champ de ces aides est large : financement d’investissements matériels et immatériels (logiciels), de prestations de conseil, de formations, etc. Le site public France Num recense ces aides, région par région.

 

Une garantie facilitant l’octroi d’un prêt bancaire

Pour aider les professionnels à financer leur transition numérique, l’État a mis en place un dispositif de garantie financière. Cette garantie de prêt France Num a pour objectif de faciliter l’obtention d’un prêt bancaire destiné aux investissements numériques. Concrètement, l’État se porte garant auprès de la banque prêteuse, à hauteur de 80 % du montant du prêt, ce qui favorise l’octroi de ce dernier.

Ce dispositif permet de garantir des prêts d’un montant pouvant aller jusqu’à 50 000 €, pour un coût modeste (0,7 % du montant emprunté). Il s’adresse aux professionnels et petites entreprises en activité depuis 3 ans au moins et peut être sollicité directement auprès des banques partenaires du dispositif, jusqu’au 31 décembre 2023.

 

Des formations financées par l’État

Réussir sa transition numérique passe aussi par la connaissance des usages et des outils internet. Pour cela, on peut se former et là aussi, des aides existent.

L’agence gouvernementale France Num dispense ainsi des sessions de formation en ligne, d’une durée de 3 à 10 heures, animées par des experts métiers. Ces programmes permettent de découvrir un large champ de solutions et d’usages numériques axés sur des besoins concrets : se faire connaître, communiquer, vendre, fidéliser, recruter, etc.

L’accès à ces formations France Num est gratuit pour les TPE justifiant au moins 2 ans d’existence légale et 15 000 € de chiffre d’affaires annuel.

 

Pour en savoir plus : francenum.gouv.fr

 

Bon à savoir

81 %, c’est la part des dirigeants de TPE qui considèrent internet et les technologies numériques comme réellement bénéfiques pour leur activité (source : Baromètre France Num 2022).

 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias – janvier 2023

Share This

Partagez cet article sur les réseaux sociaux