100 % européens et éco-responsables, les parapluies et parasols Klaoos n’auraient jamais vu le jour sans Claudia Calcina. Pour cette jeune créatrice d’origine italienne, il était temps d’ensoleiller un peu ces produits, en leur donnant un petit supplément d’âme.

Depuis 2018, Claudia Calcina fait la pluie et le beau temps dans sa petite entreprise. A la tête de Klaoos, cette jeune entrepreneure d’origine italienne, confectionne des parasols et des parapluies de haute-qualité, tous fabriqués dans le respect des personnes et de la planète. Une sacrée reconversion pour cette jeune Sarde, qui est arrivée en France en 2005 lors d’un échange Erasmus. « Après des études en anthropologie à Florence, j’ai préparé un Master en agro-économie à Paris, raconte-t-elle. Pendant 5 ans, j’ai travaillé au ministère de l’Agriculture, pour l’octroi des labels IGP, Agriculture Biologique, AOP… En 2015, j’ai finalement déménagé à Bordeaux, avec l’envie de changer radicalement de vie. » Un beau jour d’été 2016, Claudia Calcina part à la plage en famille… Sans parasol !

Parasol : parent pauvre du design

Le constat est sans appel : fabriqués pour la plupart en Asie, ces produits vendus en magasins sont peu solides et de très mauvaise qualité. Sans parler de leur design ! « Le parasol est vraiment le parent pauvre du design, regrette-t-elle. Les produits proposés sur le marché sont moches, se cassent au moindre coup de vent, et en plus ils sont très pollueurs, car nous sommes sans cesse obligés de les jeter et les racheter… »

De là germe l’idée de fabriquer un parasol premium, à la fois design et éco-responsable.  Claudia Calcina s’intéresse alors aux procédés de fabrication, suit des tutoriels pour apprendre à dessiner et crée sa petite entreprise. Le tout premier parasol Klaoos vient de naître, grâce au soutien du Crédit Agricole Aquitaine, qui a accompagné la jeune créatrice dans le lancement, et pour la constitution de son premier stock.

Une filière 100 % européenne et éco-responsable

« Je ne voulais surtout pas m’approvisionner ou produire trop loin, mais au contraire m’appuyer sur les savoir-faire locaux, à l’échelle européenne. La filière s’articule autour de la France, l’Italie et l’Allemagne. Par le passé, les pays européens étaient leaders sur le marché du parasol et du parapluie. »

Cette filière 100 % européenne se veut avant tout éco-responsable, en utilisant en priorité des matières recyclées, ainsi que des procédés de fabrication économes en ressources. En outre, les imprimés sont labellisés Imprim’vert®, une certification qui exclut de nombreuses substances toxiques. « En plus des parasols, nous avons décidé de fabriquer des parapluies design, avec le même esprit « écolo » que leurs grands frères. » Ainsi, leurs poignées en bois sont issues uniquement de bois certifié FSC européen et leurs tissus sont aussi issus du recyclage.

Qualité des matières premières

A la fois beaux et bons pour la planète, les parasols et parapluies Klaoos affichent aussi une solidité à toute épreuve. « On estime qu’un parapluie est jeté toutes les 2 secondes dans le monde, déplore Claudia Calcina. C’est une industrie très polluante, qui génère beaucoup de déchets. » Pour y remédier, Klaoos a fait le choix de la qualité, tant dans la sélection des matières premières, que dans le soin apporté aux coutures et finitions. « Nous opérons également une sélection rigoureuse des textiles qui doivent résister à tous les temps, et avons opté pour des baleines plus solides et résistantes. »

Aujourd’hui, Klaoos emploie 3 personnes, et espère vendre 5 000 parasols et 10 000 parapluies à court-terme. « Aux côtés des parapluies et parasols de plage, nous avons développé des parasols de terrasse ainsi que Little Klaoos, une version baby, qui propose des ombrelles de poussette… qui se transformeront un jour en mini parapluies ! »

 

 

Share This

Partagez cet article sur les réseaux sociaux