David Courtois est un homme heureux ! Depuis quelques mois il a intégré la pépinière d’entreprises de Talence, au Château de Thouars, où il vit pleinement de sa passion pour la BD. Rencontre avec cet entrepreneur autodidacte, qui a toujours cru en ses rêves.

 Depuis mai dernier, la pépinière d’entreprises du château de Thouars a intégré une nouvelle recrue : Animacub ! Derrière ce drôle de nom, deux associés, David Courtois et Vincent Powell, tous deux passionnés de BD. Une passion qui est devenue aujourd’hui leur métier. « Dans un premier temps, nous étions au co-working du Château, mais très vite, il est apparu nécessaire d’avoir notre propre studio de création, » explique David Courtois fondateur d’Animacub.

Créer son réseau
Après un grand oral devant un jury composé de chefs d’entreprise, le duo est officiellement intronisé dans la pépinière ! « Travailler au sein de la pépinière est une formidable opportunité. Cela favorise l’émulation et permet de créer son propre réseau en rencontrant de nombreuses personnes, venues d’horizons différents, confie David Courtois. Chaque mois, les membres de la pépinière se rencontrent autour d’un déjeuner. Nous avons également la possibilité de suivre de nombreuses formations – réseaux sociaux, ventes, etc – pour se tenir informés des dernières tendances. C’est vraiment un environnement propice aux projets et aux échanges, comme un incubateur. On apprend plein de choses et on est réellement accompagné dans notre projet. »

Rédaction d’une bible des personnages
Un projet audacieux, qui concrétise un rêve de gosse ! « Autant que je m’en souvienne, j’ai toujours voulu faire de la BD, se rappelle David Courtois. Je me suis formé à l’animation sur le tard, via un financement Fongecif. J’ai intégré une école de graphisme, et c’est là que j’ai rencontré Vincent, mon associé ! ». C’est là aussi que l’aventure Animacub a démarré pour les deux amis. Depuis, le duo collabore avec des grands noms de la BD fantastique, notamment des auteurs-scénaristes des albums de la série “Elfes“ (ed.Soleil). « Vincent est coloriste : il reçoit les planches en noir et blanc et gère toute la colorisation des dessins et de l’atmosphère. De mon côté, j’apporte mon regard sur le synopsis, j’aide à la relecture et je suis en charge de la rédaction d’une Bible des personnages. »

Fidèle au Crédit Agricole de père en fils
Client du Crédit Agricole Aquitaine, David a pu compter sur le soutien de la banque dès le début. « Ils ont toujours cru en nous, c’est très appréciable car nous travaillons sur des projets à long terme : entre le synopsis, les dessins et la mise en couleur, il faut compter 2 ans de création ! » Pourquoi le Crédit Agricole et pas une autre banque ? Par pure fidélité ! Depuis plus de 50 ans, la banque mutualiste accompagne toute la famille Courtois, de père en fils ! « J’apprécie cette relation pérenne, fondée sur la proximité, l’écoute et l’échange. On n’est pas considéré comme un numéro de dossier, mais comme des porteurs de projet : cela fait toute la différence. »
Et question projets justement, Animacub en a plein la tête ! La petite agence planche actuellement sur les séries des terres d’Arran (Elfes, Nains, Mages…) ainsi que sur le tome 3 de la BD Azaqi… « Nous collaborons également sur un jeu coopératif « Dream Quest », dont l’enfant est le héros. » Une affaire à suivre donc, avec une sortie prévue l’an prochain, aux éditions Asmodée.

Share This

Partagez cet article sur les réseaux sociaux